07 nov. 2019

Projection-Débat Roadside Radiation 22 novembre 19h Cinéma L’Univers Lille

Dans le cadre du Festival des Solidarités Internationales de la Ville de Lille, l’association Portail de l’Ukraine organise une projection du film Roadside Radiation, en présence du réalisation,  le 22 novembre à 20h au cinéma l’Univers.

Virage Energie interviendra après la projection pour dresser un état des lieux énergétique de la région Hauts-de-France en faisant un focus particulier sur le nucléaire.

Informations ici

Roadside Radiation

Moritz Schulz | docu | Ukraine/Allemagne | 2016 | 55mn

Le 26 avril 1986, le réacteur 4 de la centrale nucléaire de Tchernobyl a explosé. Cet accident a coûté la vie à beaucoup de personnes jusqu’à aujourd’hui et, même maintenant, les personnes touchées souffrent de graves conséquences. Mais avec la maladie, le déclin et la destruction, la catastrophe a marqué un nouveau départ. Le début d’une nouvelle vie, différente, qui trouvera sa voie même dans les conditions les plus difficiles.

De loin, la zone d’exclusion autour du site de la centrale semble être abandonnée, hostile à la vie, figée dans le temps. Mais ce n’est pas abandonné. La flore et la faune y ont prospéré pendant des décennies, presque sans être perturbées. La forêt, dans son omniprésence, reprend son espace de vie originel, dévorant les établissements abandonnés à un rythme effréné. Les animaux dont on pense qu’ils ont presque disparu trouvent de nouveaux habitats parmi les immeubles de grande hauteur envahis par la végétation et les mâts d’antenne rouillés. Et même les gens n’ont jamais vraiment quitté la région.

«Roadside Radiation» est un témoignage de ces gens, un portrait des humains vivant à Tchernobyl. Nous suivons ces homo chernobili dans leur existence actuelle et montrons la multitude de façons dont ils sont liés à cet endroit. Tous ont dû s’adapter à une vie nouvelle et différente. Une vie entre la perte et une certaine normalité surréaliste. C’est une vie construite autour d’un désastre. Et chacun d’entre eux a trouvé sa propre façon de s’y prendre.