carte action

Gestion économe des températures

  • La température de confort conseillée par les pouvoirs publics est de 19°C. Pourtant, peu de foyers suivent cette recommandation.
  • Pour faire des économies, la température de chauffage peut être adaptée selon les espaces et leurs usages. Il n’est ainsi pas nécessaire de chauffer une chambre ou une salle de bain autant que les pièces à vivre, surtout si l’on y passe peu de temps.
  • La sensation de confort dépend d’ailleurs d’un ensemble de paramètres (humidité, température des parois, flux d’air dans l’habitat, luminosité…). On peut donc se sentir mieux dans un endroit moins chauffé, mais avec des paramètres favorisant la sensation de confort.
  • Au-delà des gestes simples — éteindre le chauffage quand on ouvre les fenêtres — réduire de 1°C le chauffage, c’est 7 % d’énergie économisée et en moins à payer.

Potentiel de sobriété

  • 3/3 Économies d’énergie
  • 1/3 Économie de ressources
  • 2/3 Changement des imaginaires
  • 1/3 Construction de la résilience